"/>

Cette pratique consiste notamment pour une entreprise, désignée comme le donneur d’ordre, de confier la réalisation d’une partie ou de la totalité des opérations de fabrication d’un produit, à une autre entreprise, qui sera le sous-traitant.

Le sous-traitant doit se conformer aux contrats de sous-traitance

La sous-traitance industrielle est régie par les règles juridiques du contrat d’entreprise. Le sous-traitant est à cet effet tenu de se conformer scrupuleusement aux normes, formules et spécifications techniques stipulées par le cahier des charges. Parmi les obligations qui lui incombent, on peut mentionner : le respect de la confidentialité des informations et procédés fournis par le donneur d’ordre, le respect des délais de livraison et la garantie des produits en cas de vices constatés.

Pour sa part, l’entreprise qui sous-traite s’engage à fournir à son prestataire tous les éléments dont il a besoin pour mener à bien le contrat de sous-traitance. Elle doit respecter les délais de livraison des matières premières, des emballages et des étiquettes, et payer à temps l’entreprise sous-traitante.