Sélectionner une page

La bonne présentation d’un établissement (école, espace commercial, bureau…) impacte considérablement le bien-être des salariés au travail. Elle contribue parallèlement à la construction de son image de marque auprès de ses visiteurs. C’est ce qui fait du nettoyage des lieux un impératif pour les structures souhaitant se développer. Bon nombre d’entre elles n’hésitent pas à solliciter un sous-traitant. Ce dernier use de checklists afin de garantir l’exécution des Procédures opératoires normalisées (PON) de nettoyage et l’achèvement correct des tâches dans les temps. Voici l’essentiel à savoir sur ces fameuses listes.

Les types de checklists de nettoyage

Dans la sous-traitance en nettoyage, une équipe dédiée travaille sous les directives et l’œil attentif d’un responsable. Toutefois, avant l’exécution même des tâches, il convient de définir la catégorie du service en fonction des critères suivants.

La fréquence donnée

La cadence de nettoyage dépend entièrement de la catégorie de l’établissement qui contracte avec une entité de sous-traitance. Voici des exemples de checklists par fréquence donnée :

  • quotidienne : souvent employée dans les secteurs où la salubrité et l’assainissement sont les priorités absolues, comme les restaurants ;
  • hebdomadaire : pour assurer l’hygiène et le rangement des moyens et grands établissements, tels que les complexes d’appartements ;
  • mensuelle : cadence dédiée aux magasins de détail permettant de garantir périodiquement leur propreté générale, entre autres, les chaînes de restauration rapide.

Cette périodicité doit être mentionnée dans le contrat de sous-traitance.

Les plannings

De manière à mener à bien une mission de prestataire de service en nettoyage, il existe différents plannings que voici :

  • fiche de signature de nettoyage : pour confirmer l’exécution correcte des tâches de nettoyage (implique généralement une signature de l’employé qui prétend avoir effectué le travail) ;
  • modèle de liste de nettoyage ou modèle de planning de nettoyage : il sert de référence au personnel et aide une équipe donnée à vérifier qui est responsable du décrassage d’une zone spécifique ;
  • Modèle de registre de nettoyage : il permet au personnel de propreté de s’inscrire dans une équipe spécifique et être responsable du nettoyage d’une zone donnée ;
  • Checklist d’inspection du nettoyage : indispensable aux responsables qui contrôlent l’hygiène et le rangement d’un lieu, tel qu’un bureau.
  • Checklist de nettoyage : les chefs de service l’utilisent pour s’assurer que toutes les surfaces sous leur responsabilité suivent les normes de salubrité.

Grâce à ces différentes listes, aucune corvée liée à l’hygiène des lieux ne sera laissée au hasard.

La zone à traiter

Les recoins à nettoyer dans un établissement varient en fonction de la pièce. Afin de ne pas en oublier un seul, le personnel de propreté se munit de checklist spéciale pour chaque zone à traiter, comme :

  • la checklist des cuisines : elle prend en compte les parties cruciales des cuisines, tels que les sols, les éviers, les équipements, les tables, les fours, les réfrigérateurs-chambre, les bennes et les systèmes de hottes aspirantes ;
  • la checklist des salles de bains : elle concerne le remplacement des articles de toilette, la vaporisation et le nettoyage des équipements sanitaires, l’essuyage, l’aspiration et le décrassage des surfaces ;
  • le modèle de checklist pour l’entretien ménager : il porte sur l’entretien ménager SOP (Standard Operating Procedure) de l’hôtel (les normes relatives aux chambres avant le check-in, lorsqu’elles sont occupées, et lors du check-out).

Le planning spécifique à une zone garantit un nettoyage intégral et professionnel.

Les astuces pour bien appliquer un planning de nettoyage

Toute entité de sous-traitance en nettoyage qui se respecte doit suivre ces 3 conseils afin de mettre en place un planning de nettoyage efficace.  

Organiser et distribuer les tâches

Établissez une liste de toutes les missions et classez-les en fonction de leur fréquence. Puis, catégorisez-les de manière à aider le personnel à déterminer les procédures de nettoyage à privilégier. Il convient ensuite de les répartir sur une base quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle.

Créer un calendrier de nettoyage

En tant qu’entreprise de sous-traitance qui assure la salubrité d’un milieu, vous devez élaborer un calendrier de nettoyage. Ce tableau donne les informations sur les tâches de nettoyage à effectuer et les employés affectés. Il permet aux responsables de connaître la disponibilité des employés avant de leur attribuer des missions.

Établir un service de contrôle qualité

Afin de prouver votre professionnalisme à votre client, effectuez un contrôle après le travail de votre équipe de nettoyage. Cette démarche vous aide à assurer le bon accomplissement des tâches, suivant les conditions formulées par le client. Les inspections de qualité protègent votre entreprise de la responsabilité des problèmes constatés après l’exécution du service. Pour faire profiter d’un milieu d’une propreté irréprochable à vos employés et à vos visiteurs, solliciter notre service de sous-traitance en nettoyage. Un devis vous sera livré en cliquant ici.

Vous avez un projet et vous cherchez un sous-traitant?

Sous-traitance, Externalisation  : des professionnels du bâtiment, des transports et des services répondent à vos demandes de devis 

 

trouver un sous-traitant (GRATUIT, SANS ENGAGEMENT)

 

 

Vous cherchez de nouveaux clients?

Vous êtes un prestataire de services, un professionnel du bâtiment, un industriel, un transporteur… Vous êtes disponible pour répondre aux demandes de devis avec un prix attractif et une offre de qualité. Consultez les demandes de devis dans votre secteur d'activité. 

     TROUVER DES CLIENTS

You have Successfully Subscribed!