" />

En cas d’incident (marchandises endommagées ou perdues), la priorité est de prévenir l’assureur, et si possible, de prendre les dispositions nécessaires pour limiter les dégâts avec le reste de la cargaison.

Un commissaire d’avaries doit rapidement effectuer un constat des dommages subis et e se basant sur les risques prévus dans le contrat, fixer le montant du remboursement.

En parallèle, rassemblez tous les documents à présenter à votre assureur, notamment le recours adressé au transporteur, les factures commerciales des produits, les éventuels certificats…
L’assurance marchandises transportées : une sécurité indispensable !

Le transport de marchandises n’est jamais exempt de risques. Et si le transporteur est responsable des marchandises que vous lui confiez, il existe néanmoins des limites à ses responsabilités, et aux dédommagements auxquels vous pouvez prétendre. Voilà pourquoi il est important de souscrire une assurance marchandises complémentaire.

Responsabilité du transporteur ​Quelles sont les limites de la responsabilité du transporteur ?
De manière générale, le transporteur ne peut être tenu pour responsable des dommages causés par des événements qui sont hors de son contrôle, tels que les catastrophes naturelles, les mouvements de grève, les accidents, les vols, etc.

Ainsi, si vous ne pouvez prouver que les pertes ou les détériorations sont imputables au transporteur (défaut d’entretien de ses véhicules, accident dû à une erreur humaine, etc.), vous risquez de ne pas être couvert par l’assurance que le transporteur doit obligatoirement contracter.

Par ailleurs, même si ce dernier vous rembourse, il se réfère au poids/volume des marchandises, et non sur leur valeur réelle.

En tant que propriétaire des marchandises, votre seule garantie efficace pour obtenir réparation pour le préjudice est de prendre une police complémentaire.