La sous-traitance et l’externalisation dans le domaine de la logistique se développent dans un environnement marqué par une forte évolution. Cela, puisque les entreprises sont de plus en plus nombreuses à recourir à ces pratiques. Déléguer des missions logistiques présente notamment des avantages considérables concernant le coût et la gestion des activités de la société donneuse d’ordre. Toutefois, les entreprises sont peu à formaliser ce partenariat avec un contrat de prestation. Pourtant, la rédaction de ce dernier est fortement conseillée pour le bon déroulement de la collaboration entre les parties.

Comment choisir entre les types de prestataires logistiques ?

La logistique concerne le transport de marchandises et la gestion du flux de stockage d’une entreprise. Sous-traiter cette opération peut réduire considérablement les coûts et le délai de livraison pour les clients. Toutefois, avant de contracter une entreprise spécialisée, il s’avère important de faire une distinction entre les types de prestataires logistiques.

Le First Party Logistics ou le 1PL

Les prestataires 1PL peuvent prendre en charge le transport de marchandises sur le territoire national. Les principaux concernés par cette offre sont les agences de transport qui chargent et distribuent les produits. Ainsi, l’entreprise sous-traitante assure la gestion des flottes et des conducteurs que la société principale met à sa disposition. Il est important de noter que dans le 1PL, l’entreprise donneuse d’ordre possède ses propres engins de manutention et d’entrepôts.

Le Second Party Logistics ou le 2PL

Les prestataires en 2PL proposent uniquement des services de transport et de stockage standard des produits. À cette condition, l’entreprise principale doit organiser et gérer les flux de marchandises. Il est important de noter que les prestataires 2PL sont généralement actifs au niveau national et rarement au niveau international.

Le Third Party Logistics ou le 3PL

Comme pour les services des prestataires 2PL, les 3PL proposent l’entreposage et le transport des marchandises. Toutefois, à ces offres s’ajoutent la préparation et la gestion des documents nécessaires à la douane. Il s’agit ainsi d’un prestataire qui peut s’occuper de la majorité des besoins d’une entreprise en matière de logistique. Cela, puisque le 3PL peut fournir l’infrastructure matérielle et légale, que ce soit au niveau national ou international.

Le Fourth Party Logistics ou le 4PL

Les prestataires 4PL sont également appelés « intégrateurs ». Il s’agit surtout des sociétés de consulting qui proposent des solutions d’optimisation de la chaîne logistique. En général, les 3PL se chargent de la gestion physique des marchandises et des flottes, tandis que les 4PL s’occupent de la consultation.

Le Fifth Party Logistics ou le 5PL

Les Fifth Party Logistics ou 5PL proposent à la fois les services des 3PL, une expertise dans la gestion et l’optimisation des technologies propres aux 4PL. Ils couvrent ainsi l’ensemble des besoins de la Supply Chain et disposent généralement d’une spécialisation dans l’optimisation des opérations comme les flux d’E-commerce. Par ailleurs, si vous cherchez un prestataire logistique sûr, vous pouvez passer par notre service de cotraitance.

Quelles sont les clauses primordiales à intégrer dans un contrat de prestation logistique ?

Le contrat de sous-traitance logistique régit et organise la relation commerciale entre l’entreprise donneuse d’ordre et le prestataire. En fonction du type de besoin logistique, le prestataire peut être une personne physique ou une entreprise spécialisée. Aussi, il est important d’intégrer des clauses spécifiques dans le contrat pour assurer le bon déroulement des opérations. Il s’agit également d’un moyen de protéger les parties en cas de litige.

Ainsi, il est important de rédiger des clauses sur les mentions suivantes :

l’objet du contrat,

l’identification des collaborateurs,

les modalités d’exécution des missions logistiques,

le prix convenu entre les parties,

la durée du contrat,

les modalités de résiliation, de rupture et de sanction,

les obligations engageant chacune des parties.

Notez qu’il existe des clauses spécifiques qui sont interdites dans le cadre d’une sous-traitance logistique. Cela concerne par exemple le fait d’imposer au prestataire de respecter des obligations quand l’entreprise donneuse d’ordre ne respecte pas les siennes.

Les obligations des parties lors d’une prestation logistique

Lors d’une délégation de tâche dans le domaine de la logistique, l’entreprise donneuse d’ordre et le sous-traitant ont chacun des obligations à respecter. Cela permet notamment d’instaurer un climat de confiance entre les parties.

En ce qui concerne les prestataires, l’obligation de faire et l’information sont les plus importantes. Cela, puisque ces conventions imposent au sous-traitant de réaliser les tâches, mais aussi d’avoir un devoir de renseignement. Ainsi, le collaborateur doit demander précisément ce que l’entreprise principale attend de lui. Il doit aussi avertir la société en cas de limite ou proposer une solution au problème.

L’entreprise donneuse d’ordre a également des obligations d’être respectueuse envers le sous-traitant logistique. Elle doit notamment payer la rémunération convenue dans le contrat, mais aussi mettre à disposition de ce dernier les ressources nécessaires à la réalisation de prestation.